Evolution de la famille

 

I)Qu’est-ce que la famille ?

Pour pouvoir étudier l'évolution de la famille au cours du siècle dernier, il faut d'abord définir ce qu'est une famille, et quelles sont les formes qu'elle peut prendre.

La famille constitue une unité élémentaire fondamentale de la vie en société dans le sens où elle permet une large part de la reproduction sociale. Il s'agit souvent du premier groupe dans lequel les individus se socialisent et apprennent à vivre en société:la sociolisation primaire.

On peut définir la famille de différentes façons et par différents points de vue. Une famille est, par exemple, une communauté de personnes réunies par des liens de parenté. Elle est dotée d'une personnalité juridique, d'un nom, d'un domicile et d'un patrimoine commun, et créée entre ses membres une obligation de solidarité morale et matérielle, censée les protéger et favoriser leur développement social, physique et affectif.

La famille peut prendre plusieurs formes. Il peut y avoir des familles nucléaires, qui sont une forme de structure familiale correspondant à un ménage regroupant deux parents mariés ou non ainsi que leurs enfants, à l'opposé de la famille élargie qui peut compter plusieurs générations ; Des familles monoparentales, qui sont des familles composées d’un des deux parents vivant avec ses enfants, et les familles recomposées, ménage regroupant deux familles dont les parents sont soit divorcés soit séparés, et s’étant remariés ou non et vivant dans un même foyer.

II) Quelques définitions:

Le mariage: aujourd'hui, le mariage peut prendre essentiellement deux formes : le mariage civil (qui se fais a la mairie), et le mariage religieux (qui se fait à l'église) qui nécessite souvent au préalable un mariage civil. Le mariage est une cérémonie visant a unier un homme et une femme par des liens juridiques et/ou religieux.

Le Pacs: le PACS (Pacte Civil de Solidarité) a été voté en 1999. Le PACS est un contrat signé entre deux personnes majeures de sexe commun ou non désirant organiser une vie commune.

Le matriarcat: système social dans lequel le rôle de la femme est plus important que celui de l'homme.

Le patriarcat: organisation familiale ou sociale basée sur l'autorité du père.

La filiation: cela désigne le rapport de famille qui lie un individu à une ou plusieurs personnes dont il est issu.

III) Evolution globale de la famille.

Nous avons essayé de simplifier l’évolution globale de la famille sous différentes périodes en précisant   pour chacune d’entre elles la structure et la composition de la famille :

                               Avant les années 1950 :la famille était composée des deux parents, et des enfants souvent nombreux (puisque la contraception était presque inexistante, que l’avortement était illégale jusqu’à la « loi Veil », en 1975). Les couples se mariaient tôt et ne divorçaient que très rarement. La femme ne travaillait pas, elle restait à la maison, et c’était le mari qui détenait l’autorité (on parle alors d’autorité paternelle), qui rapportait à la famille de quoi se nourrir en travaillant soit à l’usine, soit dans la ferme familiale. Au XIXème siècle, les enfants étaient peu instruits puisqu’ils n’aillaient pas à l’école mais  travaillaient, souvent au même titre que leur père.

                                Entre les années 1950 et 1980 : le model familial évolue ; La famille n’est plus nécessairement composée des deux parents et des enfants, mais les divorces commencent à être de plus en plus courants et les familles monoparentales aussi. La femme prend de plus en plus d’importance, d’autonomie au sein du foyer, elle travaille depuis la seconde guerre mondiale, et revendique son égalité face aux hommes. L’autorité paternelle est remise en cause. Les enfants commencent à prendre de plus en plus d’importance dans la famille. Les loi sont remises en cause et évoluent au même titre que la famille.

                               Depuis les années 1980 : la famille ne cesse d’évoluer ; les divorces et remariages sont aussi courants que les mariages traditionnels. Trois types de model familiaux sont présents : la famille dite traditionnelle, la famille monoparentale, et la famille recomposée. La femme possède au même titre que l’homme l’autorité sur ses enfants. Les loi continuent a évoluer en même temps que les mœurs : créations, par exemple, du PACS en 1999.

                        Les familles d'aujourd'hui: la famille des années 2000 se forme plus tard — l'âge moyen des mères au premier enfant frôle désormais les 30 ans —, elle compte de plus en plus souvent un ou deux enfant (s), mais le désir d'enfant demeure encore très fort. En France, plus de 80 % des femmes âgées de 25 à 49 ans travaillent. Le mariage des couples se fait de plus en plus rare et ce en opposition aux divorces. De plus, on assiste à une multiplication des PACS et des unions libres. De nombreux enfants naissent hors mariage. Bien que cette évolution semble stagner depuis ces 5 dernières années, la famille est sans cesse en évolution, de même que le moeurs et les nombreuses lois qui encadrent la famille.

 

IV) En quelques chiffres...

En à peine une seule génération la vision de la famille a considérablement évolué: nous sommes passé d'une famille souvent nombreuse, composés de plusieurs génération vivants sous un même toit à une famille séparée, monoparentale ou encore recomposée. C'est donc tout une idée du foyer familial classique qui a volé en éclat.

Les Français et la famille (sondages):

-55 % des Français considèrent la " vie familiale " (après la santé) comme la chose la plus importante dans la vie .
- 66 % disent leur préférence pour le mariage dans la perspective d'une vie de famille.
- 47 % placent la fidélité en tête des critères prioritaires pour réussir sa vie de famille.
- 76 % estiment que les " familles recomposées " sont des familles au même titre que les autres.

En trois décennies, la famille traditionnelle, fondée sur le mariage, n'est plus le seul et unique model familial des temps modernes, bien que les français restent attachés à certaines valeurs tels que la fidélitée pas exemples.

En France, dans les années 50, on comptait 430 000 unions par an pour une population de 40 millions d'habitants. Un demi-siècle plus tard, les mariages se sont réduits à 280.000 par an, pour une population de 60 millions d'habitants. Un quart de ces unions sont des remariages. Plus d'un couple sur trois se sépare, un sur deux dans les grandes villes. 120.000 divorces ont lieu chaque année. Parallèlement, on dénombre près de 2,5 millions de couples non-mariés (contre 310.000 en 1962), plus d'un million de familles monoparentales et 660.000 familles recomposées.

Nous nous sommes donc penchées sur l’évolution de la famille depuis les années 1950, tant au niveau de sa composition qu’au niveau de ses relations et liens au seins de cette même famille.

327 votes. Moyenne 3.18 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site